Célébrons 50 années de soins aux animaux

Profil : le docteur Harry C. Rowsell

Photo du docteur Harry C. Rowsell

Docteur Harry C. Rowsell

Le docteur Harry Rowsell était un vétérinaire et pathologiste canadien. Défenseur du bien-être des animaux en science avec une approche humaniste, il est reconnu dans le monde entier pour son exceptionnelle contribution au traitement éthique des animaux de laboratoire.

Il a obtenu son diplôme de docteur en médecine vétérinaire du Collège de médecine vétérinaire de l'Ontario (Guelph University) en 1949, un diplôme en santé publique vétérinaire de la University of Toronto en 1950, et un doctorat de la University of Minnesota en 1956. Il a entamé sa carrière universitaire en 1953 comme professeur adjoint à Guelph où il a gravi les échelons jusqu'au poste de directeur du département de pathologie et physiologie. En 1964, il instaure une politique de soins aux animaux de laboratoire au Collège de médecine vétérinaire, la première mise en œuvre dans un établissement au Canada. Il devient ensuite directeur du département de pathologie vétérinaire à la University of Sasktatchewan (1965-1968), puis professeur au département de pathologie de l'Université d'Ottawa (1970-1986).

Pendant son emploi à la University of Saskatchewan, il a été mandaté par l'Association des universités et collèges du Canada (maintenant Universités Canada) pour mener une étude de faisabilité concernant la fondation d'un organisme consultatif pour assurer une mise en application uniforme de lignes directrices au Canada, comme mentionné dans le rapport du comité spécial mis sur pied par le Conseil national de recherches du Canada pour examiner la question des soins aux animaux de laboratoire, et pour aider les comités de protection des animaux à mettre en œuvre efficacement ces directives. Le Conseil canadien de protection des animaux voit ainsi le jour en 1968, et le docteur Rowsell qui avait recommandé la création de cette organisation en devient le premier directeur général.

Sous sa direction, l'idée que les Canadiens et les Canadiennes devraient prendre soin des animaux de laboratoire de manière éthique et responsable devient une réalité. En effet, le CCPA s'établit comme référence au Canada en matière d'assurance de la qualité pour la recherche éthique faisant appel à des animaux. Le docteur Rowsell sera un ardent défenseur du mandat du CCPA jusqu'à sa retraite en 1992, après 24 ans de service. Son travail dans ce domaine a été officiellement reconnu en 2001 lorsqu'il a reçu le prix du CCPA pour contribution exceptionnelle, prix renommé en son honneur après son décès en 2006. Il a été nommé officier de l'Ordre du Canada, le premier vétérinaire à recevoir cet honneur, pour sa contribution inestimable à l'établissement d'une recherche éthique faisant appel aux animaux en science, dans le cadre des programmes du CCPA.

Grâce à son travail de pionnier, le CCPA continue de collaborer étroitement avec ses parties intéressées pour élaborer des normes et des politiques éthiques qui permettent de veiller au bien-être des animaux en science au Canada.

Capsules